Categories

  • nos conseils
  • a votre service depuis 2002

Un moment en compagnie du bras Clearaudio Tracer et de la cellule Charisma MM V2

Un moment en compagnie du bras Clearaudio Tracer et de la cellule Charisma MM V2

 

Nous vous tenons régulièrement au courant des dernières évolutions de la marque d'Herlangen qui fête cette année ses 40 ans. 

 

Clearaudio conçoit depuis de nombreuses années des bras à suspension magnétique; les Verify, Clarify et autres Magnify ont l'avantage avec ce choix technique d'être totalement découplés de leur socle. Cette solution évite clairement toute remontée de vibration dans le bras ainsi qu'une absence totale de frottement. Si les avantages de cette solution sont évidents, on est cependant contraint de rerégler la force d'appui du bras à chaque réglage du bras en hauteur. Leurs prix oscillent entre 790 € et 3000 € 

 

La marque est également connue pour ses bras tangentiels qui offrent l'avantage de reproduire les vinyls tels qu'ils ont été gravés. Ceux-ci sont rares sur le marché car très difficiles à mettre au point et sont coûteux. On notera tout de même dans cette catégorie deux bras "accessibles" : le TT5 à 2290 € et le TT3 à 3290 €. 

 

Une fois n'est pas coûtume, c 'est un bras radial qui vient d'être mis au point par les ingénieurs d'outre-Rhin. Son nom de code : Tracer !

 

 

 

 

Si le système d'articulation adopté ici semble être identique à 99% des bras du marché, celui-ci est équipé de roulements de très haute précision tout droit sortis de l'industrie horlogère. On utilise le saphir et le tungsten afin d'obtenir les frottements les plus réduits et le guidage le meilleur. Le bras doit être en effet très stable notamment dans les basses fréquences. Les bras unipivots ne sont en général pas très bon de ce point de vue. La rigidité est obtenue avec le carbone tressé.

 

La force d'appui verticale est réglable grâce à une vis sans fin intégrée dans le bras, comme sur le Clarify. L'anti-skating est  réalisé par une molette placée au pied du bras, ce qui simplifie le réglage, notamment par rapport aux bras Clearaudio pourvus d'une suspension magnétique.

 

 

 

 

Vous n'êtes pas sans savoir que la hauteur et la masse des cellules phonolectrices varient d'un modèle à l'autre. Idem pour l'acoustique de vos pièces, le rendu global de votre chaîne hi-fi ainsi que vos goûts personnels qui sont aussi très variés. Pour toutes ces raisons, le bras  Tracer permet un réglage fin du bras en hauteur (vta). On pourra passer dans certains cas, d'une écoute plate et sans intérêt à une écoute vraiment passionnante !  

 

La plupart des lève-bras du marché sont fixes. Ils descendent trop vite ou trop lentement et offrent un jeu important, y compris quand ils sont neufs. On retrouve  le même lève-bras sur tous les modèles Clearaudio : il est réglable en hauteur et très agréable à utiliser. C'est un détail qui compte !

 

 

   

  

Enfin le Tracer est équipé d'un porte cellule à la fois léger et costaud, la qualité de fabrication étant un gros point fort chez Clearaudio.

 

On pourra parfaire les réglages de la cellule en modifant l'azimut (horizontalité de la cellule). Notez que sur la plupart des bras qui utilisent le carbone de bout en bout, ce réglage a totalement disparu de la circulation et cela manque...L'azimut permet de réaliser un équilibrage parfait entre les canaux droits et gauche, à la manière de la balance sur un amplificateur stéréo. Si vous souhaitez vraiment entendre le chanteur au centre de l'image sonore, c'est ce réglage qu'il vous faut !       

 

En résumé, le Tracer est un bras de lecture au design minimaliste ; il est à la fois léger, rigide et très complet. Sa réalisation est soignée, sa grande force est  sa simplicité.

 

 

 

Il ne nous reste plus qu'à procéder à l'écoute. La  cellule retenue est une Clearaudio Charisma V2 qui se situe chez le constructeur d'Herlangen tout en haut de la pyramide des cellules mm.

 

Beaucoup considère que les cellules mc (bobine mobile) sont très supérieures aux mm (aimant mobile), c'est erroné. Tout dépend de la cellule : chez Clearlaudio, la Virtuoso et la Maestro V2 sont par exemple des cellules qui marchent fantastiquement bien...et pourtant, ce sont des mm ! 

 

Les  ingénieurs allemands ont poussé leurs développements jusqu'à équiper la Charisma V2 du cantilever en boron présent sur la Goldfinger qui vaut, tenez vous bien, pas moins de 12000 € !!! Et d'un diamant Gyger S doublement poli. 

 

 

 

 

Côté spécifications, la compliance de 17 correspond bien à la masse effective de 11 généralement observée sur les bras en carbone de la marque. 

 

Une petite parenthèse, pour ceux qui ne seraient pas familiers avec ce vocabulaire, la compliance désigne la souplesse du cantilever de la cellule. Une cellule avec une compliance faible, possède une suspension plutôt ferme. Par exemple la Concept MM V2  possède une compliance de 9 ; elle est donc parfaitement adaptée à un bras lourd. Ca tombe plutôt bien, car elle est montée en principe sur le bras Clearaudio Verify dont la masse effective est élevée. A l'opposé, les cellules avec une compliance forte sont particulièrement souples, elles seront donc à l'aise avec des bras légers. C'est précisément le cas de la famille Ortofon 2M qui propose des cellules avec une compliance de 20 que l'on retrouve très souvent sur les bras carbon de la marque Pro-ject. Encore une fois, cela n'est pas le fruit du hasard.  

 

Revenons donc à notre chère Charisma V2 qui possède une séparation des canaux > 30 dB, ce qui est vraiment très très bon. Rappelons-nous que pour la plupart des cellules du marché, cette mesure se situe entre 20 et 27dB.... 

 

Enfin, la différence entre canaux est de seulement 0.2 dB , ce qui est purement exceptionnel !

 

On le voit, les caractéristiques de la Clearaudio Charisma V2 sont très alléchantes sur le papier...  

  

Les conditions du test

 

Le bras Tracer ainsi que la cellule Charisma V2 ont été montés sur une platine Clearaudio Ovation. Le tarif est certes élevé car la platine nue est tarifée 5489 €. Le jeu en vaut pourtant la chandelle pour ceux et celles qui recherchent une solution ultime sans adopter pour autant une platine  que l'on pourrait qualifier de "technique" dotée d'un très gros plateau ainsi que d'un socle hyper épais.

 

L'ovation reste de taille modeste et sait flatter l'oeil grâce à un design sobre, des proportions parfaites pour un salon ainsi qu'une finition exemplaire. Elle a un potentiel très important, bien plus élevé qu'une Performance DC ; elle lui ressemble certes au niveau de son aspect.

 

Elle possède en plus, un socle de type Panzer Holzfeuilles de bois pressées sous 60 tonnes insensibles aux conditions hygrométriques - garni de micro-billes en plaquettes. Cette solution permet d'absorber toutes les micro-vibrations affectant le socle et de les transformer en chaleur. Ce modèle est aussi équipé d'un plateau de 40 mm d'épaisseur (30 mm sur la Performance). Elle est dotée en outre d'un stroboscope autorégulé placé astucieusement sous le plateau. 

 

 

 

Les plaquettes de micro-billes

  

Tout ce petit monde a été connecté sur un préampli Symphono +. Cet appareil  dont la production s'est  récemment arrêtée offre un grand silence de fonctionnement et une grande transparence. Pour ceux qui connaissent le Smart Phono, on se situe deux crans au dessus. Ce dernier est pour nous une référence incontournable à moins de 600 €...il n'en reste pas moins que la différence à l'écoute est flagrante avec le Symphono+  :  plus de détails, une image sonore plus large et aérée. Bref il n'y a pas photo ! 

 

Pensez aussi à faire évoluer votre préampli-phono : la plupart d'entre vous restent souvent focalisés sur l'idée qu'il faille dépenser son budget essentiellement sur la platine et cellule...C'est une erreur. Demandez nous de réaliser des écoutes comparatives et nous nous ferons un plaisir de vous en faire la démonstration. 

 

 

 

C'est l'amplificateur Heed Obelisk SI3 qui nous a servi à driver deux paires d'enceintes différentes : les colonnes Piega Classic 5.0, 1980 € la paire, pas trop imposantes et également coup de coeur Renaissens en février 2017 et d'autre part les ATC SCM19, véritables mètre-étalon à envion 3000 €.   

 

Les belles Piega 

 

 

Côté câbles :  Atlas as usual, un vrai gage d'équilibre au sein d'une chaîne hi-fi. 

 

  

 L'écoute


Bernstein, West side story, Original Broadway Cast

Classique. Tout le monde connait le film sorti en 1961 qui a réuni à lui seul 10 oscars, il a été adapté de la comédie musicale d'Arthur Laurents créée 4 ans auparavant. Le film qui est un chef d'oeuvre repasse régulièrement sur le petit écran. On écoutera ici le premier enregistrement réalisé par la troupe de Broadway. 

 

1957-2018, vous comptez bien, cette captation à 61 ans ! En fait, il s'agit d'une réédition avec un mastering signé Sterling Sound et un pressage RTI, elle a donc été réalisée dans les meilleures conditions. Nous l'avons choisi justement par ce qu'elle n'est pas des plus douce, des plus facile à passer et parce que sa dynamique fait généralement des ravages.

 

Ce choix pourra sembler curieux à certains d'entre vous mais à quoi bon passer des vinyles qui ne présentent aucune difficulté ? Il est au contraire absolument nécessaire d'écouter des albums qui vont poser problème et d'analyser prudemment les résultats. Il ne s'agit pas de soumettre votre chaîne hifi aux pires albums trouvés par hasard au fond d'un grenier, mais plutôt de proposer à votre matériel des obstacles connus et dont vous pourrez apprécier les résultats, toujours très relatifs.        

 

Avec notre nouvelle configuration Clearaudio, l'image sonore s'épanouit sans effort derrière les enceintes. L'image est à la fois de grandes dimensions, aérée, et étonnamment précise.

 

L'écoute est avant tout vivante, fluide et joliement timbrée sur l'ensemble des instruments de l'orchestre, y compris sur les cordes habituellement un peu dures. Les voix et les choeurs nous ont semblé également très intelligibles, variées et naturelles. 

 

On vous prévient à l'avance, prévoyez une bonne heure de plaisir avant de placer le diamant sur le premier sillon de ce double album. 

 


 


 

 

 

 

 

Caroline Loeb, C'est la Ouate

Synth-pop. Elle est née dans un milieu artistique où se mêle édition et peinture. Elle suit le cours Florent aux côtés de Sabine Haudepin et Jean-Pierre Darroussin, sous la direction de Francis Huster. Elle travaille en tant que styliste avec Jean-Baptiste Mondino sur ses pochettes de disques. En 1986 elle sort ce titre qui inondera les radios périphériques et lui apportera une notoriété nationale jusqu'à l'Elysée. En effet, même Mitterrand connaîssait le morceau, c'est dire...Que celui ou celle qui ne s'est jamais dandiné sur ce morceau se lève !  

 

Ce maxi 45 tours a certainement passé quelques heures sur la platine d'un DJ. Peu importe, ce qui nous intéresse, c'est de savoir si le grave de ce morceau est de la ouate ou bien au contraire s'il est ferme et bien contrôlé.

 

La réponse est très claire pour nous, les graves sont à la fois profonds, fermes et parfaitement détourés, c'est du béton. Nous avons pu les comparer à ceux d'une platine équipée d'un plateau lourd de 7 kg et dont le prix avoisine les 4000 € et il n'y a pas eu photo trois secondes. Ce qui peut sembler évident compte tenu de la différence de prix, n'est en fait pas toujours vrai à l'écoute.

 

Le bras Tracer semble super bien contrôler la situation ! Bravo ! Le timing est également hors norme, ceci étant dû certainement au stroboscope autorégulé qui fait défaut sur la Performance DC et qui, on le sait, apporte beaucoup.

 

Le relief est saisissant, la voix est parfaitement posée, les moindres nuances des synthés sont soulignées et l'on se dit que l'on ne doit plus être très loin de la bande-mère réalisée en studio :  du grand art.  

        

Une dernière chose et l'on est a peu près sûr que cela vous aura échappé ; qui trouve-t-on dans les choeurs ? La chanteuse Amina ainsi que Dominique Farrugia. Avec un morceau aussi pauvre d'un point de vue musical, il fallait bien que dans l'équipe il y eu un "nul" !    

 

 

 

Shostakovitch, Préludes et Fugues, Richter

Classique. "Je ne joue que ce que je découvre. Les terres déjà conquises ne me sollicitent pas...Par exemple, il y a trente ans, j'ai entendu Robert Casadesus interpréter la Sonate en fa majeur de Mozart mieux qu'on ne pourra jamais le faire. C'était l'idéal. Je ne jouerais jamais cette sonate. Même chose pour le Concerto en sol de Ravel. Michelangeli l'a porté si haut qu'il serait indécent, criminel, d'y revenir. » a déclaré Richter à l'époque. 

 

Cet immense pianiste, un des meilleurs qu'ait connu le 20ème siècle a interprété ici une oeuvre peu connue de Shostakovitch qui est d'ailleurs disponible dans notre rayon classique. 

 

C'est bien la première fois que l'on entend autant de douceur et de nuances sur cet enregistrement. L'écoute est émotionnelle et jouée avec beaucoup d'élégance. C'est tout bonnement magnifique et l'on boit chaque note.

 

La cellule n'est pas non plus étrangère au résultat final. La séparation des canaux de + 30 dB et son tracking offrent un confort d'écoute remarquable pour un disque dont la réalisation technique est loin d'être la meilleur du monde.     

 

Bravo !    

 

 

 

Pink Floyd, Meddle, face A    

Psychedelic Rock. On s'attaque ici à un monument de l'histoire de la musique. Pink Floyd est le plus important groupe de rock progressif formé dans les années 60. Depuis ses débuts, le groupe a vendu plusieurs centaines de millions d'albums. En 1966, il était constitué de Syd Barrett (guitare, chant, composition), Richard Wright (claviers), Roger Waters (basse) et Nick Mason (batterie et percussions). Le groupe va évoluer notamment avec l'arrivée de David Gilmour en 1968 et le départ du leader Syd Barrett dans les mois qui suivront...Certains diront que le Pink n'est plus le même depuis son départ ;  c'est vrai, le groupe a évolué et continuera encore à le faire pendant quelques années....

 

Pink Floyd est aussi un des premiers clients de la marque d'enceintes ATC que nous sommes fiers de représenter sur la région parisienne.    

 

Cet album date de 1971. Il s'agit d'un pressage japonais. Ceux qui ont eu l'occasion de comparer cette version au pressage français n'en sont pas revenus. Les vinyles japonais notamment à  cette époque ont quelque chose de magique que l'on ne retrouve pas ailleurs. C'est pourquoi nous importons pas mal d'originaux émanant du pays du soleil levant. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de notre service clients.

 

Revenons donc à cet album qu'on appelait " l'Oreille ", ce qui est purement et simplement erroné, la pochette représentant en fait une cellule très fortement agrandie au microscope. 

 

En intro de One of these days, on retrouve ce fameux vent. Nous pensons qu'il provient d'un vinyle joué dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et non pas du Sahara. Vient ensuite la ligne de basse jouée par David Gilmour et Roger Waters. Nick Mason, le batteur aurait enregistré la méchante phrase que l'on entend distinctement après 3'30", [I'm going to cut you into little pieces] , phrase destinée au DJ Jimmy Young de BBC2...

 

L'écoute de cette plage est à nouveau une excellente surprise. Malgré l'âge du vinyle, la lisibilité est optimum, les détails omniprésents, l'air circule, rien n'est tassé, le rythme est endiablé, les guitares sont tendues à souhait avec de surcroit, un bon niveau sonore dans le grave.

 

Tous les mixages sont révélés les uns après les autres et l'on est particulièrement heureux de pouvoir redécouvrir cette merveille plus de quarante ans après sa sortie.  

 

A tout moment l'écoute reste fluide et l'on est très très loin de la bouillie que l'on écoutait dans le temps. Relaxée, Effortless comme disent les britishs. Bravo ! 

 

  


 

 

Cécile McLorin Salvan, For one to love, Le mal de vivre  

Jazz vocal. Elle démarre le piano à cinq ans et le chant dès huit ans. En 2007, elle poursuit des études de jazz et de chant au conservatoire d'Aix-en-Provence. Connue pour son interprétation originale des standards, mais également pour celle de morceaux du répertoire de jazz peu enregistrés, Cécile commence sa carrière en Europe et aux États-Unis où elle se produit accompagnée par des musiciens comme Wynton Marsalis, Rhoda Scott, Jacky Terrasson...


Son premier album solo "a woman child" est une révélation. Avec le deuxième album, elle obtient en 2016 le Grammy Award du meilleur album de Jazz vocal !

 

La plupart des albums enregistrés récemment en numérique n'ont pas grand intérêt en analogique...ce vinyle fait exception. Il faudra bien sûr le laver à la machine pour en tirer la quintessence. On vous renvoie à notre article de mars 2017 sur les meilleures machines à laver....

 

On aurait pu vous parler de Something's Coming qui reprend le thème de West side story évoqué quelques lignes au-dessus, nous avons préféré " le Mal de Vivre " qui appartient au répertoire de Barbara (Monique Andrée Serf).

 

La chanteuse est magnifiquement placée au milieu des enceintes et sa présence en 3D est troublante. La transparence est extrême. La voix et le piano ont du corps et si l'on peut douter quelques secondes de l'interprétation de Cécile au début de la chanson, elle nous attire petit à petit dans ses filets et l'on finit par oublier la Dame Brune qui nous a quitté en 1997.

 

Sur la fin du morceau, la contrebasse puis les ballets sur la caisse claire font merveille.   Nous avons nous aussi retrouvé la joie de vivre ! Quelle beauté !



 

 

  



  

Synthèse

 

Nous avons passé un grand moment en compagnie du trio Ovation, Tracer, Charisma. On devrait même parler de quatuor tant le rôle du préampli est important dans cette chaîne analogique.

 

 

Autant le récent Diapason d'or attribué à la platine Innovation Basic, équipée d'un bras Satisfy Kardan alu et d'une cellule Talisman, ne nous a pas vraiment convaincu lors des essais réalisés chez Renaissens, autant nous avons pu apprécier ici chaque mesure jouée. 

 

Le bras Tracer est manifestement une très bonne alternative aux bras Clearaudio à suspension magnétique. La cellule Charisma V2 qui est rappelons-le une cellule MM est d'une finesse rare.. L'écoute est toujours très organique, fluide et aérée. L'association des deux produits est d'une grande efficacité. 

 

Le tarif de l'ensemble bras+cellule 3480 €, n'est pas à la portée de toutes les bourses, cependant le plaisir d'écoute vous fera oublier cent fois l'addition. 

 

Nous attribuons un Coup de Coeur Renaissens à cet ensemble magique. 


 

 


N'oubliez pas de prendre rendez-vous si vous avez le projet de vous équiper et si vous souhaitiez écouter cet ensemble.

 

A très bientôt.


Denis Schwarzberg

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.

Nos marques

Nous contacter

Téléphone :
01 84 19 43 88
(appel non surtaxé)

Réseaux sociaux :

Notre adresse

Renaissens
120, rue de Paris
92100 Boulogne
France

Consultez le plan d'accès

plan d'accès

Nos horaires

Service clients :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h

 

Showroom :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 20h

Notre showroom

Découvrez notre showroom

Des conseils personnalisés, commander / retirer vos produits sans payer de frais de port : découvrez notre showroom