Categories

  • nos conseils
  • a votre service depuis 2002

The Poll Winners ‎– The Poll Winners

The Poll Winners ‎– The Poll WinnersThe Poll Winners ‎– The Poll Winners
Déplacez votre souris sur l'image ou cliquez pour agrandir

Description The Poll Winners ‎– The Poll Winners

Bass – Ray Brown
Drums – Shelly Manne
Guitar – Barney Kessel

 

Ray Brown étudie d'abord le piano, mais déteste s'exercer et décide, à l'école, de passer à la contrebasse, persuadé qu'il est que cet instrument, avec ses 4 cordes sera plus facile à manier que les 88 touches.


À vrai dire, il avait envie de jouer du trombone, mais il fallait acheter un instrument, que son père ne pouvait pas lui payer ; il a donc choisi la contrebasse que le conservatoire pouvait lui prêter...
Il apprend d'oreille et se met même à travailler son instrument. Il est très doué et se produira rapidement à Pittsburgh. Une fois son diplôme d'université en poche, il part en tournée avec divers orchestres.

 

À 20 ans, il part pour New York et se confronte aux musiciens locaux. Il est rapidement engagé par Dizzy Gillespie qui lui réserve une place dans son groupe qui comporte également Charlie Parker au saxophone, Bud Powell au piano, Max Roach à la batterie.

 

En 1948, il fonde son propre trio et épouse Ella Fitzgerald (1947) avec qui il adopte un enfant, Ray Brown Jr né le jour de son vingt-troisième anniversaire (fils de la demi-sœur d'Ella Fitzgerald) , le 13 octobre 1949. Il rencontre Norman Granz et fait partie des tournées Jazz at the Philharmonic. Il divorce d'Ella Fitzgerald en 1953. Entre 1951 et 1966, il est membre du trio d'Oscar Peterson.

 

Lorsqu'il quitte Oscar Peterson, il s'installe à Los Angeles, pour jouer, composer pour le cinéma et profiter du climat agréable de la Californie. Il y mène également une carrière de manager pour des gens comme Quincy Jones ou le Modern Jazz Quartet. Pendant un certain temps, il est même le directeur du Monterey Jazz Festival.

 

La longueur de sa carrière interdit de le classer dans un genre particulier du jazz. Il a vécu les époques, «mainstream», «big band», «bebop», «hard bop». Oscar Peterson et lui ont enregistré ensemble 240 albums.

 

Shelly Manne est né dans une famille musicienne. Il étudie le saxophone alto avant d'adopter la batterie. Il débute professionnellement sur un paquebot transatlantique.

 

De 1939 à 1942, il joue dans de nombreux big bands dont celui de Benny Goodman, le plus célèbre d'Amérique à l'époque, pour quelques jours. Mobilisé, il vit à New York et joue aux côtés de Coleman Hawkins, Dizzy Gillespie et Oscar Pettiford. En 1949, il est engagé dans le grand orchestre de Woody Herman puis dans celui de Stan Kenton (1950-1951) qui sont parmi les plus actifs de l'époque.

 

En 1952, Shelly Manne s'installe en Californie et joue régulièrement au "Lighthouse" d'Hermosa Beach. Il s'impose vite comme un pilier du Jazz West Coast, participant à de très nombreux enregistrements au côté de Shorty Rogers, Jimmy Giuffre, Bud Shank, Art Pepper (The Return Of Art Pepper (1956), The Artistry Of Pepper (1957), Living Legend (1975))... En 1953, il enregistre son premier album pour le label Contemporary Records, le 25cm "The West Coast Sound" qui va devenir le manifeste de ce style. Il y révèle ses talents de chef d'orchestre.

 

En 1954, il enregistre avec Shorty Rogers et Jimmy Giuffre, sans piano ni basse, le révolutionnaire "The Three". Il est suivi par "The Two", collection de duos piano-batterie avec Russ Freeman. Il forme son groupe "Shelly Manne & His Men", un quintet dont feront partie de nombreux grands solistes du Jazz West Coast, tels Conte Candoli, Richie Kamuca, Leroy Vinnegar et Victor Feldman.

En 1956, il forme un trio "Shelly Manne & His Men" avec André Prévin (piano) et Leroy Vinnegar (basse). Ils connaissent le succès en reprenant les thèmes de la comédie musicale "My Fair Lady". En 1957, il enregistre avec Sonny Rollins et Ray Brown le classique "Way Out West" et forme la même année le trio des "Poll Winners" avec Barney Kessel et Ray Brown.

Dès 1960, il crée son propre club "The Shelly's Manne-Hole" (noter le jeu de mot sur "manhole" qui désigne une bouche d'égout, en Anglais) et reste très actif sur la scène du Jazz pendant les années 1960 et 70.

Dès les années 1950 et jusqu'à la fin de sa vie, Shelly Manne est très actif comme musicien de studios, travaillant, entre autres, pour le cinéma (très souvent demandé par Henry Mancini, par exemple) et la télévision. C'est lui qui double à la batterie Frank Sinatra dans le film d'Otto Preminger l'homme au bras d'or. Il apparait d'ailleurs à l'écran dans une dizaine de films. Il est par ailleurs le compositeur du thème principal et des musiques accompagnant la série télévisée américaine "Daktari" (1966-1969).

 

Comme musicien de studios, Shelly Manne a accompagné un grand nombre de chanteurs et chanteuses (tous styles confondus) : Ella Fitzgerald, Mel Tormé, Peggy Lee, Frank Sinatra, Ernestine Anderson, Sarah Vaughan, Lena Horne, Blossom Dearie, Nancy Wilson, June Christy, Helen Humes, Jackie Cain, Teresa Brewer, Leontyne Price, Tom Waits, Barry Manilow,...

 

Né dans une famille modeste, Barney Kessel s'achète sa première guitare à 12 ans et apprend l'instrument en autodidacte. Dès l'âge de 14 ans, il se produit dans des formations locales. La principale source d'inspiration du jeune musicien est le guitariste Charlie Christian. Il semble d'ailleurs que ce dernier soit allé écouter son « jeune disciple », lors d'un passage à Oklahoma City en 1939. Barney Kessel va s'installer à Hollywood où il exerce des petits métiers alimentaires.

En 1943, Il est membre de l'orchestre, dirigé par Ben Pollack, qui accompagne le show de Chico Marx. Kessel se produit avec de nombreux musiciens de jazz et commence à se faire une solide réputation. En 1944, on peut le voir dans le court métrage Jammin' the Blues de Gjon Mili, aux côtés de Lester Young et Illinois Jacquet. Il fait partie des big bands de Charlie Barnet (1944-1945) et Artie Shaw (1945) tout en continuant une abondante carrière en studio.

En 1947, Kessell rejoint la troupe du J.A.T.P. de Norman Granz et accompagne Charlie Parker lors de l'enregistrement du fameux « Relaxin' at Camarillo ». En 1952-1953, il accomplit une longue tournée comme guitariste du trio du pianiste Oscar Peterson. Sous le nom des « Poll Winners » (trio réunissant Kessel, le contrebassiste Ray Brown et le batteur Shelly Manne), il enregistre quatre albums entre 1957 et 1960 qui connaissent un franc succès.

Catalogué un peu hâtivement comme étant un guitariste bebop, Barney Kessel est capable de s'adapter à tous les styles. On peut l'entendre avec des musiciens aussi différents que Louis Armstrong, Nat King Cole, Coleman Hawkins, Roy Eldridge, Lionel Hampton, Ben Webster, Woody Herman, George Benson et même Ornette Coleman. Il est aussi un exceptionnel accompagnateur de chanteuses et on a pu l'entendre aux côtés de Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Anita O'Day et Julie London (c'est lui qui tient la guitare sur le tube de cette dernière « Cry me a river »).

Dans les années 1960, il se livre à des activités plus commerciales (séances « pop », musiques de films...). Il accompagne notamment les Beach Boys sur leur album Pet Sounds en 1966. En 1973, il revient au jazz. On l'entend, entre autres, dans le quintette « Great guitars » (avec ses confrères Charlie Byrd et Herb Ellis). En 1992, il est victime d'une grave attaque cérébrale et doit restreindre son activité ce qui l'amène à connaître de sérieux problèmes financiers. Pour l'anecdote, Sacha Distel organise en novembre 2002 au Petit Journal Montparnasse à Paris, un gala exceptionnel de soutien. Barney Kessel s'éteint en mai 2004.

 

Leurs respects mutuels, leurs sensibilités respectives accompagnés d'une grande exigence à l'égard de la musique ont permi cette collaboration hors norme.

 

Cet album est composé principalement de standards de pop et de jazz, ils représentent ce qu'il y a de mieux dans leur domaine, constituant une section rythmique qui fournit également de brillants interludes en solo par les trois membres.

 

Side 1
1. Jordu
2. Satin Doll
3. It Could Happen to You
4. Mean to Me

 

Side 2
5. Don't Worry 'bout Me
6. On Green Dolphin Street
7. You Go to My Head
8. Minor Mood
9. Nagasaki

Caractéristiques The Poll Winners ‎– The Poll Winners

1LP 33t

réédition 2015

  • Label Original Jazz Classics
  • Origine Usa
  • Type de Support 33 tours

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.


25.00€ TTC

Payer en plusieurs fois

de 200.00€ à 999.00€

Sans frais / sans formalité

Disponibilité : en stock

Nos marques

Nous contacter

Téléphone :
01 84 19 43 88
(appel non surtaxé)

Réseaux sociaux :

Notre adresse

Renaissens
120, rue de Paris
92100 Boulogne
France

Consultez le plan d'accès

plan d'accès

Nos horaires

Service clients :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h

 

Showroom :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 20h

Notre showroom

Découvrez notre showroom

Des conseils personnalisés, commander / retirer vos produits sans payer de frais de port : découvrez notre showroom