• Produit primé
  • New

Talking Heads - Remain In Light

25,00 €
TTC

Rhino Vinyl – R1 70802

1 LP 33t 180grs

mastering ACOUSTECH

pressage RTI

USA

Il y a 2 visiteurs sur le site en ce moment
Quantité
Il n'y a pas assez de produits en stock.
favorite
0

Bass – Brian Eno, David Byrne, Jerry Harrison, Tina Weymouth

Drums – Chris Frantz

Guitar – Adrian Belew, David Byrne, Jerry Harrison

Keyboards – Brian Eno, Chris Frantz, David Byrne, Jerry Harrison, Tina Weymouth

Percussion – Brian Eno, Chris Frantz, David Byrne, Jerry Harrison, Jose Rossy, Robert Palmer, Tina Weymouth

Voice – Brian Eno, David Byrne, Nona Hendryx

Words By – Brian Eno (tracks: A1, A2), David Byrne

Remain in Light est le quatrième album studio de Talking Heads, sorti le 8 octobre 1980. Cet album, accueilli par des critiques louangeuses, est le dernier album du groupe produit par Brian Eno.

L'album s'est classé 19e au Billboard 2006 et a été certifié disque d'or par la Recording Industry Association of America (RIAA) le 17 septembre 1985.

Il s'agi ici d'une réédition remasterisée par Acoustech et pressée chez RTI, dans une des meilleures usines du monde. 

Intégrant des rythmes africains funky, cet album a influencé les courants post-punk, world music et new wave. Remain in Light mélange des formes musicales afro-américaine, africaine et américaine. Ken Tucker du magazine Rolling Stone note à l'époque qu'il y a rarement eu « si peu d'écart entre ce qu'écoutent les noirs et les blancs ». Dans une critique de l'album, l'écrivain Gavin Edwards note dans Rolling Stone que « Talking Heads a déjà maîtrisé un funk minimaliste, mais qu'ici ils ont construit de l'improvisation autour d'une rythmique lourde ». À côté de la musique, les thèmes des textes de l'album reflètent ce que l'un des auteurs du Grove Dictionary of Music and Musicians, Robert Walser, considère comme postmoderne dans la mesure où ils évoquent « la désorientation, la distance ironique et la méfiance vis-à-vis du récit. » En raison de l'architecture polyrythmique et collaborative des morceaux de Remain in Light, les Talking Heads intègrent sept musiciens supplémentaires dont le guitariste Adrian Belew et le claviériste de Funkadelic, Bernie Worrell, au cours des concerts de la tournée qui a suivi la sortie de l'album.

Le dernier morceau de l'album, The Overload, est une tentative de Talking Heads de reproduire le son de Joy Division. Cette tentative est effectuée bien qu'aucun membre du groupe n'ait en fait déjà entendu la musique de Joy Division. Elle est plutôt basée sur une idée de ce que pourrait être le son de Joy Division.

Born Under Punches (The Heat Goes On)

Crosseyed And Painless

The Great Curve

Once In A Lifetime

Houses In Motion

Seen And Not Seen

Listening Wind

The Overload

Cliquez ici pour laisser un commentaire