Categories

  • nos conseils
  • a votre service depuis 2002

Le test des enceintes Kef Q350

Le test des enceintes Kef Q350

Un bref historique. En 1961, Raymond Cooke fonde la KEF (Kent Engineering & Foundry). La société anglaise sera pionnière dans la fabrication de haut-parleurs équipés de membranes synthétiques. La K1 sera la première enceinte produite. Elle utilise un haut-parleur rectangulaire aux dimensions étonnantes de 45 x 35 cm. 1962 est l'année des premières membranes en bextrene. C'est aussi  l'époque de la Celeste, qui sera la première enceinte de bibliothèque, vraiment performante.


Au milieu des années 60, la BBC met au point des enceintes conçues pour le suivi des enregistrements destinés à la radio et la télévision, ainsi que les sessions d'enregistrement d'émissions. KEF commence à produire et vendre sa série de moniteurs de studio professionnels LS5/1A, LS5/2A et LS3 sous licence BBC.

 

En 1966, KEF lance le premier hp grand public, a posséder un cône en bextrène, le B110. Il y a également un tweeter, le T27, qui seront produits pendant 30 ans. Les nouveaux haut-parleurs permettent à KEF de concevoir un plus grand nombre d'enceintes variées dont la fameuse LS3/5a et de dessiner un nouveau « mini » système, le Cresta. 

 

KEF consolide alors son succès commercial en fournissant des haut-parleurs à d'autres fabricants : en l'espace de quelques années seulement, la moitié des concepteurs britanniques d'enceintes en viendront à utiliser des haut-parleurs KEF.

 

En 1971, Kef est la première société à utiliser des ordinateurs pour le développement ainsi que la production des hp. Le modèle 104 qui possède un " radiateur passif " est le premier à bénéficier de ces moyens modernes. KEF, Bowers & Wilkins et Celestion sont maintenant les trois gros constructeurs Anglais des années 1970.

 

 

La Reference 105 sort en 1977.

 

Dans les années 1980, la société met au point un hp coaxial du nom d'Uni-Q...

 

La société est rachetée en 1991 par le groupe GP et Raymond Cooke s'éteint en 1995. Des éléments home-cinéma commencent à faire leur apparition.

 

Les années 2000 voient le succès de la série IQ utilisant toujours le fameux hp coaxial.

 

En 2011, c'est la Q300 qui décroche le titre d'enceinte de l'année par le magazine Whathifi. 

 

On le voit, la marque britannique a largement contribué à l'âge d'or de la hi-fi. On comprend également qu'une des constantes chez Kef est cette capacité à se renouveler notamment en utilisant des outils de conception toujours up to date.

 

On peut redécouvrir ce parcours de 50 ans grâce au musée Kef en ligne

 

Nous voici maintenant en 2017, KEF vient de présenter à Munich sa nouvelle gamme Q. Elle est composée de trois colonnes et de deux bibliothèques, dont la Q350 qui est directement dérivée de la Q300,  testée en octobre 2011. Si l'enceinte est toujours équipée du système Uni-Q, jamais on n'aura vu plus grand dépouillement. La Q350 apparaît ici sous son plus simple appareil ; même les grilles sont devenues optionnelles. Deux finitions, satin noire et blanche sont au catalogue. L'aspect visuel est mat. On aime beaucoup !


 

D'un point de vue technique, le tweeter UniQ a été modifié afin d'améliorer encore la restitution des fréquences aigues. Le haut parleur de graves a lui aussi bénéficié des tous derniers apports pour faire progresser la partie médium du spectre. L'évent n'est pas en reste avec l'utilisation du procédé CFD qui a permis encore de réduire les bruits d'écoulement d'air, phénomène récurrent induit par le système bass-reflex lui même. 

 

 

 

Les conditions du test

 

Les KEF Q350 ont été essayées avec de nombreux amplificateurs. Il y a ceux qui fonctionnent bien avec, les Nad C338 et 368 qui représentent les meilleurs compromis car ils intègrent l'un et l'autre dac, entrée phono ainsi qu'une très grande musicalité. Il y en a un qui ne fonctionne pas du tout avec ces enceintes, c'est le Marantz PM6006, c'est étonnant mais c'est comme cela ! 

Enfin il y  a la solution ultime, le mariage parfait : le Heed Obelisk SI3. Love at first sight, comme disent nos amis anglais !  2 x 50 watts sous le capot et une qualité de timbres à se pâmer.  Nous avons décidé de conserver ce dernier, même si certains pourront estimer que nous surdimensionnons le " moteur "...

 

 

Pour ce banc d'essai, nous ferons également appel au DAC Heed Abacus qui vient tout juste de recevoir notre plus belle distinction : un Coup de coeur Renaissens ! 



 

Notre source est le lecteur réseau Bluesound Node 2, le programme musical sélectionné provient du service musical Qobuz avec notamment des fichiers en Hi-res. On fera attention à toujours régler le volume électronique à son niveau maximum : quand cette condition est remplie, l'écoute est optimum.    

 

Les câbles d'enceintes seront les Atlas Hyper 2.0 équipés de fourches. On vous le dit et on vous le répète, les fourches procurent une meilleure qualité sonore, elles ne coûtent pourtant pas plus chères que les zplug et sont serties à froid, comme tous les connecteurs Atlas. 

 


 

Alors pourquoi ne pas utiliser systématiquement des fourches OFC ? Si 99 % des enceintes acceptent aisément les fourches, tous les amplis ne sont pas équipés des fiches bananes qui conviennent. Vérifiez avant de commander vos câbles et utilisez notre configurateur afin de commander vos câbles sur mesure ! 


  

 L'écoute des enceintes Kef Q350


Bach, Partitas, Igor Levit, N°4, Courante

Classique. Les Partitas ont été composées par Bach de 1726 à 1731. Elles sont appelées également " Suites Allemandes ". Elles sont jouées au clavecin ou bien au piano de nos jours. On découvre ici une des meilleures versions enregistrées au piano depuis deux décennies. Igor Levit possède un talent fou. 

 

Ecouter cet enregistrement avec les nouvelles Q350 est une chance inouie. Le piano se déploie dans notre auditorium de 40 m² avec un relief et une netteté incroyable. Le naturel est confondant, les notes ne frisotent pas dans l'aigu.

 

Le silence entre les notes est remarquable ; la musique doit naître du silence, on a souvent tendance à l'oublier car beaucoup d'enceintes ne respectent pas ce préalable et il est vrai que nous n'écoutons jamais dans un silence parfait. 

 

Tous les doigts de Levit sont égaux, les 350 offrent aussi un dosage parfait du grave, du médium et de l'aigu. A titre de comparaison, la Concept 20 chez Qacoustic est plus claire. Elle est plus petitte en taille et son volume interne est de fait plus faible.

 

La Dali Opticon 2 quant à elle propose une belle ouverture, elle souffre cependant côté timbres par rapport à la Kef. 

 

Bravo !    

 

 

 

 

 

Dvorak, Symphonie N° 9, Premier mouvement

Classique. La symphonie du nouveau monde, c'est son surnom. Elle a été écrite au moment où Dvorak découvre le nouveau continent, l'Amérique. L'oeuvre a été créée à New-York en 1893 à Carnégie Hall. S'il y avait un hit parade de la musique classique, nul doute que cette oeuvre y serait inscrite tant elle a été jouée depuis. Fricsay quant à lui est un chef d'orchestre qui mériterait d'être plus connu...

 

L'oeuvre démarre avec les cordes suivies des bois, des cuivres, la restitution est alors très transparente. Les timbales et contrebasses surgissent ensuite avec des écarts dynamiques impressionants mais toujours très bien contrôlés. L'écoute ne donne pas l'impression de s'envoler, comme c'est si souvent le cas avec beaucoup d'enceintes du marché. 

 

Pas de brillance artificielle donc et surtout une image stéréophonique spectaculaire, à la fois large et profonde avec un placement au millimètre de chaque instrument. Cette aération permanente alliée à une justesse des timbres hors pair permet un suivi de l'orchestre comme rarement nous avions eu l'occasion d'entendre.

 

Il est vrai que l'accumulation de belles électroniques aide aussi à atteindre un tel niveau...Franchement bravo.     


 

 

 

Tchaikovsky, Casse Noisette, Antal Dorati, la Marche 

Classique. Encore un best seller. Le Casse Noisette est un ballet composé à la même époque que la symphonie n°9 de Dvorak. La plupart d'entre vous ne connaît que des extraits, le ballet dure en principe 2h20 entrecoupés de deux entractes et composés de trois tableaux. On y retrouve la fameuse Marche, Café (la danse arabe), Thé (la danse chinoise), Trépak (la danse russe), la danse des fleurs, la valse finale ! Que de la la légèreté et du bonheur.    

 

L'écoute est vivante, le tempo très bien respecté. A nouveau, on est baba devant la qualité de l'image stéréo qui sert si bien cette musique symphonique.  Si les enceintes s'avèrent exceptionnelles sur ce critère, les pieds Qacoustics participent grandement au résultat. Ce sont tout bonnement les meilleurs que l'on n'ait jamais testés dans cette catégorie de prix et le résultat ne pourrait pas être le même sans eux.

 

Cependant, ceux qui nous lisent régulièrement auront remarqué que toutes les enceintes biblio testées depuis plusieurs années ont bénéficié des mêmes pieds, les Kef Q350 sont donc sur un pied d'égalité !     

 

Bravo !    

 

 

 

Carl Orff, Carmina Burana, Eugène Jochum, Fischer-Diskau  

Classique. Découverts au début du XIXème siècle dans l'abbaye de Benediktbeuern en Allemagne, ces poèmes datant du moyen âge ont été mis en musique par Orff en 1935.  Vous reconnaitrez facilement O Fortuna car cet air a été utilisé dans de nombreux films et publicités. Toute l'oeuvre est cependant intéressante. On note ici la participation notable du baryton allemand Dietrich Fischer-Diskau.

 

Du grave à l'aigu ces enceintes fonctionnent d'un seul homme. Elles descendent bien en fréquence et la dynamique est très bien répartie sur toute la bande passante. 

 

Album après album, on découvre une enceinte très neutre. La courbe de réponse en fréquence des Q350 est selon nous d'une régularité confondante. Ces enceintes ne sont d'aucun parti, si ce n'est le parti de la neutralité et du respect du message enregistré. 

 

Les choeurs ainsi ques les solistes sont d'un réalisme inoui, sans rapport avec le budget des enceintes.  

 

Bon, on ne vous embête plus avec la musique classique, mais il est vrai que rarement des enceintes nous ont donné autant de satisfaction sur ce style de musique. La musique classique est un vrai test car elle n'utilise en principe que des instruments acoustiques. Des résultats aussi probants nous ont donné envie d'écouter de très nombreux disques. Le but n'était pas de vous saouler !    


 

 

Stan Getz & Charlie Byrd, Jazz Samba 

Latin Jazz. Stanley Gayetski est né en 1927 à Philadelphie. Il est d'origine russe. Très jeune, les instruments de musique l'attirent. Il en essaiera de nombreux mais c'est finalement le saxophone qu'il choisit. A 16 ans, il est intégré dans un premier big band et a la chance de jouer avec Nat King Cole et Lionel Hampton. Puis ce seront Stan Kenton, Jimmy Dorsey, et Benny Goodman, Woody Herman. Il découvre en 1962 le Brésil, la Bossa Nova et enregistre ce nouvel album.

 

Là aussi, les enceintes étonnent avec une fluidité et une chaleur qui est la marque de fabrique de cette oeuvre. Ce ne sont pas les enceintes qui sont chaleureuses, elles épousent tout simplement chaque enregistrement.

 

Le saxophone passe avec une facilité remarquable...la contrebasse est remarquable, elle accompagne avant tout et ne vient pas " dégueuler " sur le reste du spectre. La guitare de Charlie Byrd timbre magnifiquement bien, voilà enfin une guitare qui sonne...comme une guitare. Les percussions sont détaillées à souhait. 

 

A nouveau bravo !!!

 

On pourra retrouver cet album dans notre rayon vinyles en version double 45 T.


 

 

Bloc Party, Silent Alarm

Rock alternatif. Nous avons découvert Bloc Party il y a des années grâce à l'un de nos clients. BP est un groupe anglais qui s'est formé en 2002 autour du chanteur Kele Okereke. C'était leur premier album. Le rythme est souvent élevé. Louise Bartle - plutôt rare de rencontrer une femme à la batterie -  possède sa propre technique à la batterie.

 

Peu importe, les enceintes sont rapides et ne souffrent d'aucun traînage. La basse est bien présente, nous nous sommes laissés dire qu'un des ingénieurs chez Kef pratiquait cet instrument...

 

La Q350 est une enceinte bibliothèque de taille moyenne, elle s'en sort cependant très bien dans le bas du spectre avec un beau niveau sonore enviable et une grande propreté. 


Bien que l'on écoute un peu fort, la voix du chanteur de Liverpool reste toujours expressive, jamais emprunte d'agressivité.

  

C'est aussi sur ce type de musique que l'on peut mesurer les progrès énormes accomplis depuis la Q300. Certes s'était une bonne enceinte dans son créneau de prix, la Q350 fait passer la marque à un tout autre niveau.

 

Bravo !!!  

 



  



  

Synthèse

 

Là ou les précédentes écoutes de matériel Kef ne nous avaient pas convaincues, car trop difficiles à faire marcher et trop froides à notre goût, la nouvelle Q350 nous a emballé.

 

Cette écoute nous ramène en fait des années en arrière, en 1989 plus précisément. A cette période, le haut de gamme de la marque, les 105/3 étaient mises en oeuvre à la Fnac Ternes. Dans un espace semi-clos, on pouvait s'assoir et rester de longues minutes à découvrir les derniers cds sortis...C'était bien agréable. 

 

Aujourd'hui, la Q350 est beaucoup plus accessible : pour moins de 560 € la paire, vous pourrez bénéficier chez Kef, d'une image stéréo exceptionnelle. L'aigu et le médium sont remarquablement bien intégrés, les timbres sonnent on ne peut plus juste. Les silences entre les notes sont éloquents.

 

C'est bien la preuve qu'un haut-parleur coaxial parfaitement optimisé peut donner des résultats remarquables. La Kef Q350 ne cherche absolument pas à vous charmer, elle ne fait que restituer l'interprétation, l'espace et le temps de l'oeuvre que vous écoutez.

 

Jamais nous avions été à pareille fête sur de la musique classique. Imiter un instrument acoustique est déjà difficile en soi. Imiter un orchestre complet et avoir l'impression d'être dans la salle est beaucoup plus difficile. Renouveller l'expérience sur de nombreux enregistrements tient de l'exploit ! On pourra bien sûr se délecter avec tous les genres musicaux, c'est le propre d'une enceinte neutre.

 

La Q350 fonctionne déjà très bien avec le petit amplificateur Nad C338 à 690 €, on pourra l'associer au Nad C368 (environ 1000 €) pour un plus grand confort d'écoute.

 

Si vous souhaitez atteindre le Saint Graal, la configuration Heed Obelisk + Abacus à 2580 € est à notre avis le meilleur choix. Il vous rendera au centuple votre investissement.

 

En revanche, si votre projet était de la faire fonctionner avec un ampli lambda à moins de 500 €, passez votre chemin : la Kef Q350 n'est pas une enceinte "plug and play". Elle n'est pas non plus "hyper difficile" à driver : elle réclame en définitive un amplificateur capable de délivrer du courant et qui dans le même temps soit suffisament doux. 

    

 

Sans hésiter aucunement, nous attribuons un Coup de Coeur Renaissens à la référence Kef Q350 pour son incroyable image stéréophonique et sa neutralité.   


 

 

Le niveau sonore étant consistant dans le grave, on soignera la position des enceintes par rapport au mur arrière. On pourra avoir recours, le cas échéant, aux bouchons en mousse fournis avec les enceintes. On choisira également avec précaution les pieds.

 

Ces nouvelles enceintes sont en démonstration permanente à Boulogne (92).


N'oubliez pas de prendre rendez-vous préalablement au 01 84 19 43 88.

 

A très bientôt.


Denis Schwarzberg

Produits liés

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.

Nos marques

Nous contacter

Téléphone :
01 84 19 43 88
(appel non surtaxé)

Réseaux sociaux :

Notre adresse

Renaissens
120, rue de Paris
92100 Boulogne
France

Consultez le plan d'accès

plan d'accès

Nos horaires

Service clients :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h

 

Showroom :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 20h

Notre showroom

Découvrez notre showroom

Des conseils personnalisés, commander / retirer vos produits sans payer de frais de port : découvrez notre showroom