Categories

  • nos conseils
  • a votre service depuis 2002

Le test du DAC Heed Abacus

Le test du DAC Heed Abacus

Le lancement de l'amplificateur Heed Elixir en 2016 a été un immense succès. Cet appareil de petite taille a en effet beaucoup de talents : il est avant tout très musical, s'associe avec de nombreuses enceintes et permet de connecter platine vinyle et casque. Son prix étant on ne peut plus compétitif, tous nos clients l'adorent. 

 

Seulement voilà, une chaîne hi-fi moderne doit être capable de prendre en charge des fichiers audio. On attendait donc la sortie d'un deuxième appareil...Les premiers mois furent longs puis on a fini par oublier l'Abacus ; le DAC Chord 2Qute situé à 1290 € a comblé le trou de la meilleure manière qu'il soit.

 

Force est de constater que depuis 2015, tous les appareils du marché situés entre 1600 € et 2500 € auxquels nous l'avons comparé, n'ont jamais fait mieux.  

 

Le Dac Heed Abacus étant enfin prêt, on vous propose de découvrir ce nouvel appareil en votre compagnie.


 


 

Tout d'abord, sachez qu'il est équipé de cinq entrées : deux coaxiales (une RCA et une BNC verrouilllable),  deux entrées optique, une entrée USB capable de décoder également les fichers DSD. 

 

Sur la façade avant, on trouve cinq boutons qui permettent de sélectionner la source de votre choix ainsi qu'un afficheur indiquant la résolution du fichier lu. 

 

L'appareil est disponible en finition silver ou black. Extérieurement les cotes du boitier sont identiques à l'Elixir. 

 

Les conditions du test

 

Ce sont à nouveau les mêmes maillons qui nous ont servis de référence. Les enceintes ATC SCM19 d'un côté, les amplificateurs Heed Elixir et Rega Elex de l'autre. La source est encore le lecteur réseau Bluesound Node 2. 

 

Ces appareils ont été décrits à maintes reprises sur notre blog, nous ne nous attarderons donc pas dessus.

 

 

En revanche, il nous a semblé très intéressant d'alimenter les SCM19 avec l'amplificateur de puissance ATC P1. Ce double mono de 2 x 150 Watts à  la façade un peu austère révèle des trésors de justesse. L'ampli propose toujours une ouverture et une stabilité inconditionnelle, notamment sur les passages les plus complexes. La transparence est elle aussi omniprésente. Nous avons longtemps ignoré cet appareil, sachez, le mariage du P1 avec les enceintes ATC est un must. 

 

Le Heed Abacus dispose comme vous le savez de nombreuses entrées, celle que nous avons utilisée dans ce banc d'essai est l'entrée coaxiale BNC. Pourquoi ? Parce qu'elle est considérée comme meilleure que l'entrée coaxiale RCA et que le Dac Chord, notre référence jusqu'à présent, ne dispose que d'une entrée BNC. On pourra donc effectuer facilement une comparaison A-B.

 

 

Le câble coaxial est un Atlas Mavros Ultra Digital monté d'origine

avec une fiche BNC 75 ohms afin qu'il n'y aucune dégradation du signal.

    

 

Sâchez que l'appareil fourni était en principe rôdé. C'était sans compter sur cette entrée BNC pas très courante sur le marché et qui à notre avis n'a jamais été utilisée. Nos premières impressions d'écoute furent bonnes mais cependant pas à la hauteur du 2Qute.


Autre élément un peu déstabilisant, le niveau de sortie du DAC Heed est plus faible que son homologue anglais. Il a donc fallu corriger systématiquement le réglage de volume pendant ce banc d'essai afin de comparer des signaux d'une même amplitude.


Un peu déçus, on s'apprêtait à renvoyer l'appareil au distributeur français et nous avons eu la bonne idée de rôder cette entrée pendant une nuit complète et de le réécouter. Vous trouverez nos résultats complets ci-après. 

 

Enfin l'alimentation de chaque appareil y compris l'Abacus a été réalisée avec  dernière barrette secteur EOS Modular 4.0 et les câbles Eos 4DD de la même marque.

 

  

 L'écoute du Dac Heed Abacus 

  

Marais, premier livre des pièces de viole. 

Classique. François Joubert-Caillet a étudié la viole de gambe à la Schola Cantorum de Bâle en Suisse.  Il a remporté le 1er Prix et le Prix du Public du Concours International de Musique de Chambre de Bruges. Il donne des concerts, récitals sur tous les continents.  Le label Ricercar entame avec le violiste l'enregistrement intégral des 5 Livres de Marin Marais. Le premier livre a été édité en 1686.  

 

La viole de gambe est l'ancêtre du violoncelle. C'est donc un instrument de la famille des cordes. Ecoutons tout d'abord, le 2Qute, notre référence depuis deux ans. L'écoute est nerveuse et dynamique.

 

Sur l'Abacus on découvre ensuite un médium plus fluide, plus souple. L'écoute est beaucoup plus organique, les timbres semblent plus justes.

 

Les harmoniques sont à l'origine des timbres qui permettent d'identifier instantanément un instrument, une voix.

 

Sans ces harmoniques situées au delà de 20000 Hz, une même note jouée par trois instruments aussi différents que la guitare, le piano et le trombone ne permettrait pas de les différencier. 

 

En connectant le 2Qute à nouveau, on s'aperçoit que par rapport à l'Abacus, on a vraiment du mal à reconnaître la viole de gambe. On devra cependant pousser nos tests un peu plus loin, afin d'en avoir le coeur net... 

 

 

 

Michael Nyman, P. Greenaway music, Time Lapse

Classique. Michael Nyman commence à illustrer des films dès 1982 avec "Meurtre dans un jardin anglais". Trois ans plus tard ce sera "Zoo", "Monsieur Hire" de Patrice Lecomte en 1989, la même année on découvre "Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant ". Le film qui représente l'apothéose de sa carrière est "La leçon de piano" de Jane Campion, palme d'Or à Cannes en 1993. 

 

Cet album est l'occasion de redécouvrir sa musique répétitive, pas très éloignée de celle du grand maître Philip Glass. Nous avons choisi, la plage 6 de l'album, composée pour le film Zoo ((A Zed and two noughts - un Z et deux zeros).

 

Cette musique est essentiellement jouée par des instruments acoustiques : violon, saxophone alto, sax tenor, sax bariton, trombone, clarinette, clarinette basse, contrebasse et un tuba ténor, appelé encore Euphonium. Seule une guitare basse vient scander les premières mesures.

 

Voici nos impressions avec le Dac Hongrois :  

 

Le morceau démarre piano ; dès les premières secondes on pourra apprécier  le frottement de l'archer sur les cordes. Ce son est immédiatement reconnaissable pour celui qui a pratiqué un instrument ou été souvent au concert.

 

Après 22" entre le trombone qui a du corps. L'air circule dans cet instrument en laiton. On a souvent tendance à l'oublier.

 

Puis entrent les saxophones, c'est absolument divin, le son va Crescendo , le rythme hyper bien marqué et vous êtes pris par la musique. On aurait même envie d'accompagner l'orchestre avec gestes et paroles, on pourrait facilement imaginer du slam sur cette mélodie.

 

Tout est bien organisé. L'aigu et le grave sont bien intégrés et l'on pourra écouter la plage jusqu'à la toute dernière note, ce qui est rare ! Les instruments jouent ensemble et le plaisir est patent.

 

Avec le 2Qute qui est, on vous le rappelle ce que l'on a pu écouter de mieux depuis deux ans, l'écoute semble plate et montre beaucoup moins d'intérêt. Les timbres que l'on adorait sur cet appareil nous paraissent dorénavant approximatifs. Les couleurs qui sont essentielles en musique classique et en jazz sont à nouveau pris en défaut. La "sauce" ne prend pas ou plus.


 

 

 

Weather report, Mr gone, The pursuit of a woman... 

Jazz fusion. Passons à un autre type de musique, si vous le voulez bien. Weather Report a été formé à New York en 1971 par le claviériste Joe Zawinul, le saxophoniste Wayne Shorter, ainsi que le bassiste Miroslav Vitouš.Zawinul qui est d'origine autrichienne a influencé pendant très longtemps le groupe avec ses mélodies. 

 

Le groupe a évolué tout au long de son histoire notamment au niveau basse et batterie. L'arrivée de Jaco Pastorius a été une étape marquante du groupe. Ce technicien hors pair a véritablement permis à la basse de passer du rôle de simple accompagnatrice à celui de véritable soliste.

 

Ecoutons donc cet album de 1978 bourré de synthés. 

 

Si l'image stéréo semble a peu près équivalente sur les deux appareils, à nouveau le médium est plus lisible et les effets mieux marqués avec l'Abacus. 

 

Ce n'est pas tout : le bas du spectre qui pourrait paraitre plus étoffé de prime abord avec le 2Qute semble en fait moins bien articulé, moins bien défini. Tout est relatif ne l'oublions pas, mais cette impression sera ausi confirmée plus tard par l'écoute d'un solo de contrebasse.

 

L'Abacus marque en tous cas de nouveaux points dans ce duel. 

 

 

Kendrick Lamar, Damn, plage 10, Love 

Rap. Lamar a reçu un large succès au cours de sa carrière et sept Grammy Awards. En 2016, le rappeur est apparu pour la première fois sur la liste The Time 100 des personnes les plus influentes au monde du magazine Time. C'est son dernièe album que nous écoutons aujourd'hui. 

 

Si les deux appareils se comportent bien sur cette plage, la comparaison laisse paraître plus d'agressivité dans l'aigu avec le 2Qute.

 

Les écoutes successives montrent finalement qe le 2Qute a tendance à accentuer, les deux extrémités du spectre. 

 

Le 2Qute est punchy et "colle" bien avec ce type de musique. L'Abacus est moins explosif de son côté. Il n'est pas pour autant planplan et sera certainement moins fatiguant à la longue.

 

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas !  


  

 

David Bowie, Aladdin Sane 

Pop. On ne présente plus la star anglaise décédée il y a quelques mois si ce n'est que son vrai nom était David Robert Jones. Aladdin Sane fut le 6ème album du chanteur. Nous écouterons pour ce review la chanson du même nom.    

 

Le Dac Heed fait encore des miracles ici proposant plus de relief et un meilleur suivi rythmique. Le message sonore semble former un tout plus homogène que le résultat du Chord 2Qute.Le Heed Abacus n'est pas pour autant spectaculaire. Il fait son boulot tout simplement mais de façon la plus juste qu'il soit.

 

Que nous écoutions les enceintes ATC sur l'amplificateur Heed Elixir ou bien le Rega Elex, l'Abacus prend le pas sur convertisseur anglais et la différence est nette. L'ATC P1, plus coûteux, se montrera encore plus révélateur.

 

 

Bravo !

 

  

 



 

 

  

Synthèse

 

Le DAC Heed Abacus nous a franchement étonné lors de ce test. En effet, tous les essais réalisés depuis deux ans ont toujours vu le Chord 2Qute sortir vainqueur des duels réalisés avec d'autres appareils. C'est donc la première fois que la balance penche nettement en faveur d'un nouveau venu sur le marché. 


C'est d'autant plus remarquable que la marque Heed est avant tout un spécialiste de l'amplification et qu'elle a toujours eu du mal à s'imposer, à notre avis, côté traitement de signal numérique. 

 

Nous attribuons un Coup de Coeur Renaissens à ce nouveau DAC Heed Abacus, notamment pour la qualité exceptionnelle de ses timbres et une homogénéité sans faille qui font de lui le nouvel étalon à battre.   


 

 

 

L'attente de cet appareil est donc largement pardonnée. Nous pensons que son côté analogique plaira beaucoup et que son équilibre souverain permettra de le marier, bien sûr avec l'Elixir et avec beaucoup d'autres amplificateurs. 

 

Ses cinq entrées font aussi de lui un appareil ultra-complet. On n'oubliera pas d'y associer des câbles de très bonne qualité, tant au niveau secteur que modulation, en amont et en aval de l'Abacus. Trop de clients apprennent à leurs dépends, le rôle essentiel des câbles dans une bonne chaîne hi-fi. 

 

Vous l'aurez compris, l'Abacus à 1090 € devient notre nouvelle référence dans le segment des DACs entre 1000 et 2000 €. 

 

Le Roi est mort, vive le Roi ! Chapeau bas à Heed pour son énorme travail !  

 

Le Heed Abacus est en démonstration permanente à Boulogne (92). N'oubliez pas de prendre rendez-vous préalablement au 01 84 19 43 88.

 

A très vite.

Denis Schwarzberg

Produits liés

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.

Nos marques

Nous contacter

Téléphone :
01 84 19 43 88
(appel non surtaxé)

Réseaux sociaux :

Notre adresse

Renaissens
120, rue de Paris
92100 Boulogne
France

Consultez le plan d'accès

plan d'accès

Nos horaires

Service clients :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h

 

Showroom :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 20h

Notre showroom

Découvrez notre showroom

Des conseils personnalisés, commander / retirer vos produits sans payer de frais de port : découvrez notre showroom