Categories

  • nos conseils
  • a votre service depuis 2002

Le test de la platine Rega Planar 8

Le test de la platine Rega Planar 8

On s'en aperçoit au premier coup d'oeil, le style de cette nouvelle Rega Planar 8 ne laisse pas indifférent. Ses transparences et son allure agressive façon Lamborghini en font un objet très séduisant...Vous avez vraiment envie de savoir ce que cette platine nous réserve sous son capot, suivez le guide.... 

 

Rega est  un des grands spécialistes britanniques de la platine vinyle. Les balbutiements de Roy Gandy date en effet de 1972, c'est à dire d'il y a plus de 45 ans. Roy avait récupéré à cette époque le plateau et l'axe d'une vieille platine Connoisseur auquel il ajouta un bras Transcriptor et une cellule Goldring G800SE. L'ensemble qui fonctionnait avec un amplificateur Leak 70 et des enceintes réalisées en béton fut l'objet d'un article élogieux dans le magazine Hi-fi Sound. Les prémices d'une longue carrière...

  

La première platine Rega

 

Roy Gandy fait la connaissance de Tony Relph, alors propriétaire de deux magasins hi-fi. Les deux larrons s'entendent bien et s'associent le 1er juillet 1973. Re-ga, était née ; ils resteront ensemble deux petites années...  

 

La société vend, au départ ,cette platine nue. Les clients montaient dessus des bras SME. Les affaires marchaient bien et cependant Roy n'arrivait pas à se satisfaire de cette situation. En définitive, il aurait voulu équiper cette platine avec son propre bras.  

 

Cosmocord ne s'achant pas quoi faire avec un  stock d'environ mille bras Lustre, d'origine japonaise. les deux sociétés établirent un contrat afin d'écouler petit à petit ce stock sous le nom d'Acos.

 

 La Rega Planet équipée d'un bras Lustre Acos



 

La platine est originale et elle attire le regard, mais n'est pas encore parfaite. Roy décide alors de réaliser une platine avec un son encore meilleur...Il choisit un plateau en verre de 12 mm d'épaisseur qui sera réalisé par Clifford Rankin, elle s'appelera Planar. 

 

 

 

La Rega Planar 2 apparait en 1976 avec un socle encore plus rigide

 

 

Le bras Rega

 

Roy rencontra Ken Palmer en 1983 ;  sa mission fut de dessiner un prototype de bras très innovant. Ce projet fut mené à son terme et c'était d'autant plus étonnant que Ken ne connaissait absolument rien en hi-fi !

 

Restait à produire l'objet. L'établishment et les conventions sont toujours très difficiles à faire bouger et la tâche fut rude avant de trouver une société qui accepte de mouler ce nouveau bras. Roy trouva enfin la Morris Ashby Castings. 

 

Le bras devait être plein puis percé d'une extrémité à l'autre mais ce procédé ne fonctionnait pas. C'était sans compter sur l'arrivée des premiers ordinateurs qui permis de débloquer la situation. Après un acharnement de 24 mois et des années de frustration, le bras vis le jour en 1983. Le 'B' indique que le bras est fabriqué en Angleterre (fierté oblige). Depuis cette époque, toutes les platines Rega sortent de l'usine avec un bras Rega. 



 

Le bras fameux RB300 

 

 

La cellule Rega

 

La première cellule Rega fut la R100. Elle était réalisée au Japon sur cahier des charges.

La deuxième cellule Rega pris le nom de code RB100  ; elle fut développée avec Goldring.

 

Roy souhaitait améliorer les qualités de cette cellule et David Hayden qui travaillait dans la société pris le taureau par les cornes ; il s'employa a créer une cellule encore meilleure avec une bobine enroulée directement sur une pièce pôlaire. En mars 1988 les cellules Bias et Elys voyaient le jour.   

 

Les platines, bras et cellules Rega ont subi depuis de nombreuses améliorations.

 

Les années qui suivirent ont été consacrées à de nombreux projets et notamment au lecteur cd. 

 

Socle lourd / socle léger ? 

 

On pense toujours que les platines lourdes sont moins sensibles aux vibrations que les légères.

 

Roy Gandy explique dans son ouvrage intitulé "a vibration measuring machine", qu'une platine lourde n'amorti pas les vibrations, elle transmet au contraire au plateau et au vinyle les parasites en provenance du moteur, de l'axe ou bien de micro-vibrations aériennes, avec plus de force, selon la formule mathématique : Force = Masse x Accélération.

 

Un des grands principes de Rega à propos de la platine vinyle a donc toujours été d'utiliser un socle à la fois léger et rigide.

 

Ceci justifie certainement le choix de la société Clearaudio, grand spécialiste de la platine également, qui insère dans des socles lourds, des micro-billes par centaines, afin de transformer toute vibration parasite en chaleur. Cette solution est néanmoins coûteuse et on ne la retrouve qu'à partir de modèles complets dont le budget est supérieur à 7500 €.  

 

Pour notre part, si l'on considère la plupart des demandes émanants de nos clients, vous êtes en grande majorité à la recherche d'une platine à la fois esthétique et prenant le moins de place possible. De ce point de vue là on peut dire que Rega a quelques longueurs d'avance sur la concurrence...Si l'on se place maintenant d'un point de vue purement écologique et économique, une platine légère pollue moins et voyage à moindre coût...     

 

A partir de 2007 

 

Les ventes de lecteurs cd déclinent à partir de cette date et curieusement les ventes de platine reprennent chez Rega. On cherche de nouvelles idées, rien de révolutionnaire. Phil Freeman propose alors de dessiner une nouvelle platine vinyle, sans limitation de budget .Cette démarche, absolument contraire aux valeurs portées par la marque, sera finalement adoptée. 

 

Phil propose alors de construire un sandwich formé de deux couches d'un matériau très rigide -idéalement le plus rigide possible - placées de part et d'autre d'un matériau très léger - le plus léger possible.

 

 

 

Des trous réalisés entre l'axe du plateau et celui du bras vont permettre de réduire le poids. L'étude débouchera rapidement sur l'utilisation de la mousse de rohacell qui permettent de faire des progrès considérables en terme d'écoute. 

 

Un nouveau prototype appelé "Naiad" verra le jour en 2015. Il réunit à cette époque tout ce que Rega sait faire de mieux, sans considération de prix.

 

Ces recherches vont permettrent de dessiner la RP10, nouveau flagship de la marque et la RP8 lancée également en 2015.

 

 

Novembre 2018 : une nouvelle Rega Planar 8 est née


Aujourd'hui nous testons la toute nouvelle Planar 8 qui vient de sortir sur le marché français.

 

 

La Rega planar 8 en compagnie de très bons vinyles

 

La platine emprunte la technologie DSP utilisée sur la RP10. Le moteur est monté ici selon le même procédé que sur la Naiad. Les courroies, il y en a deux, ont été réalisées dans un caoutchouc spécifique développé aussi pour la Naiad et qui visent à réduire encore les vibrations du moteur. 

 

 

 

 

 

 

 

Le contre-plateau est une vraie pièce d'horlogerie usinée avec des tolérances

très faibles. On notera les 6 entretoises

qui visent à découpler le plateau. 

De la belle ouvrage !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...et de belles transparences

 

 

Le plateau a été obtenu avec une triple épaisseur, un sandwich de verres différents, toujours dans le but de casser la moindre résonance. La masse la plus importante est portée sur l'extérieur du plateau, de manière à accroître le volant d'inertie et donc tendre vers une plus grande fluidité à l'écoute.

 

 

 

 

  

Rappelez vous,

la taille de la plus petite modulation présente

sur un vinyle est de l'ordre du micron.

Le moindre mouvement incontrôlé du bras

pendant la lecture ne serait-ce que d'1 micron conduit déjà à une erreur de 100% !

 

C'est pourquoi, il est absolument nécessaire

que la cellule soit maintenue au dessus

du sillon sans que le bras ne bouge. 

 

Le RB880 adopte des roulements encore

meilleurs que sur le RB808.

Ils permettront d'obtenir un jeu horizontal

proche de zéro 

 

Bienvenus dans le monde des insectes 

 

Fidèle à son principe, moins de masse, moins de vibrations parasites, le socle a été encore allégé de 30% par rapport à la précédente RP8. 

 

 

 

Quelle pureté  ! 

 

Les ingénieurs ont conçu un cache poussière en plexiglas plutôt qu'un capot afin de respecter la pureté des lignes du produit. La platine vinyle est aussi un objet de décoration dans le salon. La Planar8 fait preuve d'une esthétique particulièrement réussie. Le rohacell blanc qui était présent sur les prototypes il y a plus d'une dizaine d'années a cédé sa place à de la mousse de polyurethane gris foncée. Le Tancast 8 est un matériau utilisé dans l'industrie aerospatiale. La mousse est prise en sandwich entre deux plaques de HPL (high pressure laminate). La finition gris mat est unique et inrayable. 

 

 

 

 

 

Enfin, chaque platine

est livrée avec sa propre alimentation

Neo-Psu parfaitement appairée au moteur de votre Planar 8,

afin d'obtenir une régulation encore meilleure de la vitesse.

Du sur mesure !

 

Le passage 33/45 tours est réalisé par un simple bouton poussoir.

 

 

 

 

 

Comme on peut le voir, la conception de cette platine a été poussée dans ses moindres détails et rien ne manque à l'appel.

 

 

 

Les conditions du test

 

Nous avons testé a Rega Planar8 équipée d'une cellule à bobine mobile Alpheta 2 montée en série.

 

Force est de constater qu'il est nécessaire d'avoir recours à une configuration hi-fi d'un très bon niveau afin de mettre en valeur une platine de ce calibre.  

 

Les câble phono sont ici propriétaires, ils sont équipés de fiches rca serrantes pour un meilleur contact.

La Planar 8 a été reliée à un préamplificateur phono AuroraSound Vida Prima, nouveau venu chez Renaissens. C'est le plus petit appareil du constructeur nippon. Chez AuroraSound, on fabrique les électroniques à l'image des meilleurs luthiers. Ce préampli offre un fonctionnement d'une grande transparence. Il est parfait quand on l'associe à des cellules dont le budget est supérieur à 1000 €.

Nous y avons adjoint un amplificateur Sugden A21SE signature, ce qui ne devrait pas vous étonner. La classe A Sugden est vraiment ce qui se fait de mieux en amplification, dans la mesure où l'on n'a pas envie de dépenser des milliards. Dans les faits, vous êtes de plus en plus nombreux à opter pour ce type d'électronique. Merci.  

Enfin nous y avons connecté deux petites enceintes Neat Iota Xplorer. Ce sont des musiciens qui veillent aux destinées de cette maison anglaise ; ils ont la particularité de mettre au point leurs modèles, uniquement à l'écoute. Les Xplorer utilisent deux boomers de 17 cm cachés dans le pieds de l'enceinte et montés selon le principe d'une charge isobarique - ou comment obtenir un grave propre et articulé dans un volume réduit. Les enceintes ne font que 74 cm de haut. Le tweeter AMT mesure 5 cm, ce qui est plutôt rare sur le marché !   

Le cablâge h-p a été réalisé en Atlas Ascent Grund. Ces câbles OCC ont reçu un Hifi New Editor's choice. Selon le magazine anglais, l'écoute serait particulièrement relaxée, ce que nous confirmons.

 

 

L'écoute de la platine Rega Planar 8 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sibelius, Valse triste 

Classique. La Valse triste est un album qui quitte rarement notre auditorium. On le connait par coeur et il nous sert fréquemment de référence. Ce lent morceau est interpreté ici par l'orchestre Philarmonique de Berlin.

C'est une merveille enregistrée en 1973 que l'on vous recommande, d'autant plus qu'on le trouve facilement sur le marché de l'occasion pour une somme modique.  


Les cordes ont ici une matière, une nuance, une douceur rarement rencontrées. Pour une fois Karajan ne nous en met pas plein les oreilles et la musique est traduite ici avec une cohérence impressionnante. Les pupitres sont à la fois bien positionnés dans l'image stéréophonique. Les pizzicati des contrebasses sont bien présents, sans être lourds.

L'équilibre est parfait.

 

Après 4'30" le tempo accélère et l'orchestre joue forte jusqu'au dernières mesures mezzo piano.

 

Première constatation, tout est passé comme une lettre à la poste...

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Melanie De Biasio, No Deal, With love 

Jazz vocal. Cette jeune trentenaire a réalisé un vrai coup de génie avec ce disque de 2013. Pas facile de le trouver  dans les bacs...ll fait parti également de notre discothèque favorite.


Il a été enregistré en numérique, So What ? On vous le dit et on vous le répète, c'est avant tout le travail de mastering et de pressage qui comptent sur un vinyle. Quand il sont bien réalisés, le résultat est là et le vinyle sonne. Certes nous ne disposons pas toujours de ces informations, mais quand c'est le cas, on vous les met à disposition sur notre site. Regardez donc du côté du filtre qui permet de sélectionner plus finement les vinyles de votre choix...  

 

Cette captation offre une netteté, une présence, un détourage et une plénitude impressionnants sur la voix de la chanteuse. Le piano quant à lui n'est pas chargé et sonne vraiment juste. Un sentiment de naturel et de sérénité se dégagent de cette plage que l'on écoutera jusqu'à la dernière seconde, la fin du morceau révèle en effet beaucoup d'informations.

 

Le silence de fonctionnement de la platine n'est certainement pas étrangé à ce résultat. 

   

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

2001 Odyssée de l'Espace, Ainsi parlait Zarathoustra 

Classique. Cet album est sorti en 1968 ; c'est le pressage américain que nous écouterons. Ce film avant gardiste cumule a lui tout seul des musiques des compositeurs Johann Strauss, Ligeti et Khatchaturian. Nous avons choisi Richard Strauss et c'est Karl Böhm qui dirige l'orchestre philarmonique de Berlin. Pour votre culture personnelle, il n'existe aucun lien de parenté entre Richard et les deux Johann Strauss (père et fils). 


C'est pièce a été écrite pour un orchestre symphonique...et un orgue, ce qui est plutôt rare en musique classique. On se rapppellera bien sûr de l'imposante Symphonie N°3 de Saint Saens. Dans un autre genre, Hans Zimmer a utilisé les grandes orgues de l'église Temple Church de Londres pour le film Interstellar. 


"APZ" illustre dans le film de Stanley Kubrick l'alignement entre la Lune, la Terre et le Soleil, au début de film. On retrouve ce thème dans l'aube de l'humanité et enfin, lors de la scène finale du film. 

 

Cette musique qui ressemble à une fanfare, a été aussi utilisée en ouverture des concerts d'Elvis Presley de 1971 à 1977...

 

Le grave est ici hyper propre, très lisible. Les timbales sont tendues et l'on ressent l'impact des maillets. Les cors, trompettes et trombones n'arrachent pas les oreilles. La séparation des registres est excellente. Quelle intelligibilité ! Quelle cohérence ! Bravo !

 

Plage après plage, on s'aperçoit que cette nouvelle Planar 8 est neutre et respecte à la note près chaque enregistrement.   

 

 

 

 

 

      

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pink Floyd - Atom Heart Mother, If  

Rock progressif. Ce pressage japonais n'est jamais très loin d'une platine chez Renaissens. Il s'agit du premier pressage de cet album paru au pays du soleil levant. Ce vinyle est rouge et translucide, superbe. Sachez qu'on fabrique depuis longtemps des vinyles de couleurs. Cette idée a été reprise depuis le redémarrage du vinyle et de nombreuses productions sont aujourd'hui depuis disponibles en bleu, en rose, en violet...

 

Ce vinyle est absolument formidable à l'écoute, bien meilleur que tous les autres pressages, y compris le même pressage disponible en couleur noire.   

 

La voix de Waters confère au sublime. La lisibilité est surprenante, l'absence de bruit de fond est bien réelle et l'on ne constate aucune lourdeur dans le grave sur la basse. C'est tout bonnement étonnant. 

 

Partis pour écouter cette plage uniquement, on écoutera en fait toute la face B. C'est encore une fois très bon signe, signe que la musique est lue sans effort apparent, sans crispation. Bravo !

 

      


 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Barbara 

Chanson française. Cet album date de 1965. C'est une compilation des 45 tours parus en 1958 du premier 33 tours enregistré par la chanteuse en 1959 et qui s'intitule Barbara à l'Ecluse, le cabaret parisien où elle se produisait alors. Nous l'avons dégoté chez l'un de nos amis disquaire, All Access, situé au 3 rue Brochant à Paris. Jacques connaît bien son métier et c'est un homme charmant. Allez le voir de notre part, si vous recherchez de bons vinyles à prix raisonnables et profitez de l'occasion pour jeter un oeil au n° 6 de la rue : c'est en effet dans cet immeuble qu'est née Monique Serf (Barbara) en 1930. 

 

A 17 ans, elle s'inscrit à l'école supérieure de musique de Paris, en tant qu'auditrice libre. Son répertoire comprend le récit de la Messagère de l'Orféo de Monteverdi et la Ronde de Paul Fort.  Les débuts furent très difficiles, comme beaucoup de grands artistes et lors de sa première audition à L'Écluse en 1952 elle est refusée à cause de son chant jugé trop classique. On lui offre cependant un boulot de plongeuse qui l'épuise et elle se retrouvera hospitalisée....

 

A 20 ans,elle assiste au tour de chant d'Edith Piaf et un nouveau monde s'ouvre à ses yeux, celui de la chanson... 

 

Aujourd'hui, Barbara fait parti du patrimoine français et chacun d'entre nous a dans un coin de sa tête l'Aigle noir, Nantes, Une petite cantate, Marienbad, Göttingen, Dis quand reviendras tu...Elle décèdera en 1996 et repose désormais au cimetière de Bagneux.

  

Revenons à notre écoute. Ce vinyle bien qu'ancien et enregistré en mono est en excellent état ; il sonne à merveille sur cette nouvelle platine Rega.

 

Sur Boutons Dorés, sur Les Voyages,  sur La Belle Amour la voix de Barbara renaît dans notre auditorium et le résultat est bluffant. Sa présence, sa diction, la moindre inflexion de sa voix et l'accompagnement au piano sont incomparables.   

 

     

 


 

 

 

 


  

Synthèse

 

La Rega Planar 8 n'est pas à proprement parlé une platine spectaculaire. Elle se révèle morceau après morceau et il faut du temps pour la découvrir et cerner sa personnalité. C'est en effet la platine vinyle la plus neutre que nous ayons pu écouter à ce jour, tout du moins dans cette catégorie de prix.

 

A titre de comparaison, une Clearaudio Performance se révèle plus démonstrative, plus physiologique également, mais moins juste. 

 

Avec la Planar 8, les écarts dynamiques "passent" avec une facilité que l'on ne connaissait pas jusqu'à présent.

 

La densité et la justesse des timbres alliée à une fluidité exceptionnelle offre une justesse, un équilibre remarquable qui rendent l'écoute facile et ne donne franchement pas envie de se lever du fauteuil ou du canapé. C'est le meilleur compliment que l'on puisse faire à une platine vinyle. 

 

Si l'on ajoute à cela une esthétique vraiment réussie, nous attribuons bien volontiers un Coup de Coeur Renaissens à la Platine Vinyle Rega Planar 8.  

   

 

N'oubliez pas de prendre rendez-vous au 01 84 19 43 88 si vous souhaitez écouter et acquérir cette nouvelle platine vinyle  Rega.  

 

A très bientôt.

 

Denis Schwarzberg

Produits liés

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.

Nos marques

Nous contacter

Téléphone :
01 84 19 43 88
(appel non surtaxé)

Réseaux sociaux :

Notre adresse

Renaissens
120, rue de Paris
92100 Boulogne
France

Consultez le plan d'accès

plan d'accès

Nos horaires

Service clients :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h

 

Showroom :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 20h

Notre showroom

Découvrez notre showroom

Des conseils personnalisés, commander / retirer vos produits sans payer de frais de port : découvrez notre showroom